En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services. Plus de détails...

Compteur CO2 pour les produits Thermaflex.

Les économies de CO2 totales résultent de :

  • L'utilisation de tubes d'isolation en mousse dans les applications de chauffage ;
  • L'utilisation de tubes d'isolation en mousse dans les applications de refroidissement ;
  • L'approvisionnement en énergie renouvelable à l'aide de tuyaux pré-isolés.

Les économies d'émissions de CO2 grâce aux matériaux d'isolation de canalisation en mousse Thermaflex

Des estimations approximatives ont été réalisées quant à l'économie d'émissions d'équivalent CO 2 qui pourrait être réalisée grâce à l'utilisation de matériaux d'isolation. Les économies d'énergie entraînent la préservation des ressources d'énergie utilisées lors de la production de celle-ci. Nous procédons à une comptabilisation des émissions résultant de la production de l'énergie qui ont pu être évitées ainsi qu'à une estimation des émissions d'équivalent CO2 dans l'atmosphère en kilogrammes. 

L'ensemble des données spécifiques à chacun des cinq sites de production Thermaflex a été exploité.

  • Chaque site de production a été évalué et la quantité de matières premières destinées à la production de matériaux d'isolation achetée au cours de l'année 2014 a été déterminée. Il en a été déduit qu'au moins 80 % des matières premières de chacune des usines de production ont été utilisés pour produire des matériaux d'isolation, à l'exception de notre filiale hollandaise qui produit principalement des systèmes de canalisations pré-isolés.
  • Les portefeuilles de produits des sites de production Thermaflex ont été évalués afin de déterminer quelle proportion de matières premières a été utilisée pour fabriquer des tubes d'isolation en mousse. A partir de là, nous avons distingué la quantité de matériaux d'isolation produite pour les applications de chauffage de celle produite pour les applications de refroidissement. Ces estimations étaient basées sur la localisation géographique des usines de production Thermaflex. Par exemple, compte tenu des conditions climatiques des régions dans lesquelles ces produits sont distribués, il a été déterminé que 90 % des matériaux d'isolation produits en Thaïlande étaient destinés aux installations de refroidissement et 10 % aux installations de chauffage. (1)
  • Nous avons également déterminé quels étaient les huit produits  les plus fabriqués en fonction de leurs dimensions et de leurs caractéristiques physiques. A l'aide de ces données, nous pouvons estimer la quantité moyenne de tubes d'isolation (en mètres) qui peut être fabriquée à partir d'un kilogramme de matières premières.
  • Les pertes et les économies de chaleur ont ensuite été estimées pour chacun des huit produits les plus courants en utilisant leurs dimensions. Ces calculs ont été réalisés selon la norme EN ISO12241 pour un mètre de tube d'isolation déterminé. Les économies d'énergies ont quant à elles été estimées en comparant des tuyaux isolés et des tuyaux non isolés.
  • En utilisant l'ensemble des dimensions des produits les plus courants, les économies d'énergie dues à la prévention de la condensation ont pu être estimées. Ces calculs ont été réalisés selon la norme EN ISO12241 pour un mètre de tube d'isolation déterminé. Les économies d'énergie ont été calculées en comparant un tuyau isolé au minimum et un tuyau isolé avec le produit sélectionné.
  • Paramètres utilisés lors de l'estimation des économies d'énergie de chauffage pour un mètre d'isolant :
    • Tuyau en acier ;
    • Température ambiante 20o C ;
    • Température moyenne 60o C ;
    • La ventilation forcée était considérée comme nulle.
  • Paramètres utilisés lors de l'estimation des économies d'énergie de refroidissement pour un mètre d'isolant :
    • Tuyau en acier ;
    • Température ambiante 32o C ;
    • Température moyenne 5o C ;
    • Humidité atmosphérique relative 70 % ;
    • La ventilation forcée était considérée comme nulle.
  • Après avoir établi des économies d'énergies moyennes par mètre de produit dans les domaines du chauffage et du refroidissement, nous avons estimé le nombre d'heures annuelles ils permettraient d'économiser au niveau de l'énergie en multipliant 7 mois par 30 jours par 8 heures par jour.
  • L'étape suivante était de déterminer quelle quantité d'émissions de CO2 pouvait être évitée en économisant une quantité déterminée de ressources énergétiques. En ce qui concerne le refroidissement, il a été estimé que des économies d'électricité sont réalisées, permettant ainsi de réduire les émissions de dioxyde de carbone dues à la production d'électricité. En ce qui concerne le chauffage, il a été établi que les économies étaient liées à la génération de chaleur par des combustibles mixtes. (2)
  • Etant donné que Thermaflex a des clients dans plus de 40 pays, l'indice mondial de production d'électricité par les énergies fossiles (World Electricity Generation by Fuel) a été utilisé afin d'estimer la quantité moyenne de kilogrammes de CO2 émise par kWh. (3)
  • Concernant l'énergie de chauffage économisée, l'indice mondial de production de chaleur par les énergies fossiles (World Heat Generation by Fuel) a été utilisé afin de déterminer la quantité de kilogrammes CO2 émise par kWh économisé. (3)
  • Il en a été déduit que les quantités d'énergie économisées pendant la phase d'utilisation sur un an à l'aide des matériaux d'isolation destinés aux applications de chauffage et de refroidissement étaient égales. 1680 heures d'analyses ont été nécessaires afin de déterminer les économies totales réalisées au cours de la phase d'utilisation grâce aux tubes d'isolation Thermaflex.
  • Les économies moyennes par minute au niveau du chauffage sont estimées à 591,2 kg d'équivalent CO2par an.
  • Les économies moyennes par minute au niveau du refroidissement sont estimées à 18,11 kg d'équivalent CO2par an. (4)
Les réductions d'émissions de

CO2 réalisées grâce aux éléments de canalisations pré-isolés - Flexalen 600

  • Thermaflex sait quelle quantité d'isolant est fabriquée et fournie aux clients.
  • Le nombre d’habitations connectées aux distributeurs d'énergie par des systèmes de canalisation pré-isolés a pu être estimé.
  • Le nombre de projets réalisés en lien avec les énergie renouvelables a lui aussi été comptabilisé.
  • Nous avons posé l'hypothèse que les réductions d'émissions équivalent CO2 sont réalisées à travers l'approvisionnement durable des habitations en énergie à l'aide de canalisations pré-isolées au lieu de l'énergie "grise".
  • La quantité moyenne d'énergie consommée par les habitations en Europe a été utilisée. (3) 
  • Le Potentiel de réchauffement planétaire est calculé en équivalent CO2/kWh par quantité de combinaison énergétique "grise" consommée par les habitations. (3)
  • Le Potentiel de réchauffement planétaire est calculé en équivalent CO2/kWh par quantité de combinaison énergétique "verte" consommée par les habitations. (3)
  • Des réductions d'émissions d'équivalent
  • CO2 sont réalisées lorsque de l'énergie durable est utilisée à la place de la combinaison énergétique nationale standard. Nous partons du principe que les projets durables permettent l'approvisionnement en combinaisons énergétiques durables (3) aux logements à la place de la combinaison énergétique nationale standard.
  • La différence d'émissions en équivalent CO2 entre la combinaison énergétique "grise" et la combinaison énergétique durable est calculée. 
  • Les économies réalisées par minute en ayant recours aux énergies renouvelables plutôt qu'aux énergies "grises" pour le chauffage sont estimées à 103,93 kg d'équivalent CO2en moyenne en un an.

MWh d'énergie propre utilisables

  • Thermaflex sait quelle quantité d'isolant est produite et livrée aux clients.
  • Le nombre d’habitations connectées aux distributeurs d'énergie par des systèmes de canalisation pré-isolés a pu être estimé.
  • La proportion de projets réalisés en lien avec l'énergie renouvelable a elle aussi été calculée.
  • La quantité moyenne d'énergie consommée par les habitations en Europe a été utilisée. (3) 
  • La proportion d'habitations approvisionnée par des énergies renouvelables est calculée puis multipliée par la consommation énergétique par habitation afin de déterminer le nombre total de MWh d'énergie renouvelable utilisable par les habitations.

Bibliographie

http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/figures/households-co2-emissions-per-dwelling-2 http://www.euroheat.org/Statistics-69.aspx
https://www.energy.eu/publications/
http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/figures/households-energy-consumption-by-end-uses-5
http://heating-and-cooling-in-europe.eu/
https://ec.europa.eu/energy/sites/ener/files/documents/2014_pocketbook.pdf

Demande de contact

Partager ce téléchargement

Résultats en pièce jointe
Captcha
Merci d'avoir partagé notre téléchargement.
Merci de nous avoir contacté. Notre équipe fait tout son possible pour vous répondre dans les plus brefs delais.